HISTOIRE D'OASIS D'AMOUR

En 1999, la situation des enfants de Côte d’Ivoire et plus spécifiquement à Abidjan était alarmante : de nombreux mineurs, majoritairement de sexe masculin, se retrouvaient à vivre, seuls, dans la rue. En 2019, ces faits sont toujours d’actualité. On estime que plus de 150 000 enfants Ivoiriens vivent dans la rue, en rupture familiale, dormant dans des lieux publics (gare routière, marchés, trottoirs…) et survivent grâce à des petits boulots, du racket ou de la mendicité : toutes ces injustices sont le moteur originel de la création de l’association humanitaire d’OASIS D’AMOUR.

C’est à Abidjan d’abord que le terme d’exclusion apparaît comme le fléau contre lequel veut lutter l’association : en 2001, OASIS D’AMOUR ouvre un premier orphelinat à Abidjan, géré par des autochtones. Les enfants y sont accompagnés dans leur vie quotidienne et jusqu’à leur indépendance : de l’hébergement, aux repas, en passant par l’achat de vêtements ou les frais de scolarisation.

En France aussi, Anne-Marie VINCENT GIROD ne peut pas fermer les yeux sur l’exclusion. En France, 3,7 millions de personnes vivent sous le seuil de pauvreté et gagnent moins de 645 euros par mois. Mais la pauvreté n’apparaît pas uniquement matérielle, mais aussi autour des questions du lieu social et de l’identité des personnes en situation d’exclusion. OASIS D’AMOUR étend rapidement son champ d’action pour répondre aux besoins fondamentaux : garantir les besoins physiologiques (se nourrir ou boire), la sécurité (avoir un toit ou un travail), tout en favorisant les relations sociales ou encore l’estime de soi. Ce constat sonne le début de la lutte contre l’exclusion d’OASIS D’AMOUR sur la région Auvergne Rhône-Alpes.

icons8-volunteering-100.png

Vision

Venir en aide à toute personne en difficulté morale, physique ou matérielle.

icons8-food-receiver-100 (1).png

Habilitation

Nous sommes une association habilitée dans le domaine de l’aide alimentaire(Habilitation N°12-52 du 18 juin 2018 et délivrée pour 10 ans par la Préfecture du Rhône.

icons8-trust-100.png

Engagements

Répondre aux besoins rapidement et de façon adéquate, dans une démarche transparente tout en respectant l'environnement.

icons8-submit-document-100.png

Cadre légal

N° SIRET : 441 397 783 00024RNA : W691068511APE : 9499ZCréation : 01/01/2000Déclaration Préfecture : 08/02/2000Publication J.O : 04/03/2000

icons8-connected-people-100 (1).png

Valeurs

RESPECT DE L’AUTRE - EMPATHIE PERSÉVÉRANCE ET AUDACE - TRAVAIL D’ÉQUIPE

icons8-list-100.png

Statut

Association humanitaire  régie par la loi 1901 (ONG.) reconnue “Association de Bienfaisance” et bénéficie des dispositions fiscales l’autorisant à recevoir des dons.

QUELQUES CHIFFRES DE 2020.

20 véhicules gérés pour assurer les ramasses

icons8-ingredients-100 (1).png

4 épiceries sociales & solidaires 

icons8-country-house-100 (1).png

28

familles hébergées

icons8-elderly-person-100.png

5596

personnes au bénéfice de l'aide alimentaire

icons8-hand-holding-heart-100.png

69 enfants des orphelinats aidés,

nourris, logés

icons8-give-100.png

684 381
distributions alimentaires individuelles

icons8-apple-100.png

1270 

de tonnes de denrées alimentaires distribuées (2020)

icons8-baby-face-100.png

3

orphelinats accompagnés à l'international

icons8-child-safe-zone-100.png

37%

d'enfants mineurs

Dont : 
icons8-recycle-100 (1).png

278 tonnes de déchets recyclés

icons8-trolley-100 (1).png

7000

ramasses alimentaires sur l'année

icons8-road-100.png

+ 364 199 kms

par an parcours par les véhicules pour les ramasses

icons8-truck-100 (3).png

CONSEIL D'ADMINISTRATION

Présidente : Anne-Marie VINCENT GIROD

Trésorière : Pascale LONETE

Secrétaire : Marie-Christine GALANTINI

Conseiller : Hubert MOREAUD

Conseillère : Elisabeth GRELAIT

MOT DE LA PRESIDENTE

Anne-Marie VINCENT GIROD
Présidente et fondatrice.

En 2020, OASIS D’AMOUR a pu offrir un accompagnement à plus de 1778 familles sur la région Rhône-Alpes grâce aux membres, adhérents, salariés et bénévoles qui nous accompagnent dans notre lutte contre l’exclusion. Nous reconnaissons la responsabilité qui est la nôtre d’utiliser nos ressources - financières et non-financières -, tout comme notre énergie, pour servir notre cause de façon compétente. Forts d’une base financière stable, d’un conseil d’administration engagé, d’un nombre croissant de bénévoles aux profils variés et d’une équipe investie et préoccupée par le contexte actuel de paupérisation des familles de la région : nous sommes en mesure, en 2021, d’être audacieux et entreprenants sur des projets d’envergures.

Nous prônons depuis plus de 21 ans des valeurs de partage et de respect de l’autre au quotidien en luttant contre toutes formes d’exclusion, physique, morale ou matérielle. Nous avons constamment défendu l'accueil, le respect et l'écoute des personnes qui viennent frapper à notre porte, quel que soit leur parcours. Nous ne pouvons pas fermer les yeux, nous ne pouvons pas fermer notre porte. Notre travail contre l’exclusion des personnes en situation de fragilité sur la région Rhône-Alpes et à l’étranger, combat engagé il y a plus de 21 ans, continuera sur sa lancée. Toutefois l'insertion des publics en difficulté évolue constamment et exige d'une association comme la nôtre des adaptations fréquentes. Malgré le dynamisme économique de la région Auvergne-Rhône-Alpes, 12,3% de la population vit sous le seuil de pauvreté. Dans ce contexte, l’association reçoit chaque semaine de nouvelles familles à soutenir de façon ponctuelle ou durable. La croissance de nos quatre structures d’accueil est une évidence.

Le chemin est encore long, mais nous sommes confiants quant à la voie à suivre : nos priorités et nos objectifs, comme toujours, mettent l’accent sur l’accompagnement dans la dignité de ces familles.